Les 10 erreurs à éviter en tant que manager

12 avril 2019 COLLECTION POUR LES NULS

Les managers commettent des erreurs. Les erreurs sont là pour vous montrer que vous apprenez. Thomas Edison, l'inventeur le plus prolifique de son temps, a affirmé qu’il fallait commettre 10 000 erreurs avant de trouver une solution. Cet article dresse la liste des dix pièges dans lesquels les managers, expérimentés ou non, peuvent tomber.

 

1. Ne pas faire la transition entre technicien et manager

 

En tant que technicien, vous avez une tâche et vous vous contentez de l’accomplir. Même si vous travaillez en équipe ou en collaboration étroite avec d’autres employés, vous n’ êtes responsable que de vous-même.

Avez-vous atteint vos objectifs ? Avez-vous effectué votre travail correctement ? Êtes-vous arrivé au bureau à l’heure ?

Lorsque vous devenez manager, tout change. Soudainement, vous êtes responsable des  résultats de tout un groupe de personnes.

Vos employés ont-ils atteint leurs objectifs ? Vos employés ont-ils effectué leur travail correctement ? Vos employés sont-ils arrivés au bureau à l’heure ?

Pour devenir manager, vous devez développer de nouvelles compétences, qui ont trait à la gestion des personnes. Les techniciens les plus talentueux peuvent s’avérer de piètres managers s’ils ne négocient pas bien la transition entre ces deux différentes professions.

 

2. Ne pas déléguer

 

Malgré les efforts constants des managers pour prouver le contraire, vous ne pouvez pas tout faire vous-même. Et même si vous le pouviez, ce ne serait pas la meilleure façon pour vous d’utiliser votre temps et votre talent. Vous êtes peut-être le meilleur statisticien du monde mais, aujourd’hui, vous êtes le manager d’une équipe de statisticiens et votre travail a changé.

Votre rôle ne consiste plus à faire des analyses statistiques, mais à gérer un groupe d’employés et à développer ses compétences. Lorsque vous déléguez des tâches à vos employés, vous multipliez la quantité de travail que vous pouvez effectuer. Un projet qui semble très lourd à première vue est tout à fait gérable dès lors que vous le divisez entre douze employés.

De plus, en déléguant des tâches, vous donnez à vos employés la possibilité de développer leurs compétences. Lorsque vous avez une nouvelle tâche à accomplir, demandez-vous si l’un de vos employés peut la prendre en charge.

 

3. Ne pas fixer d ’objectifs à vos employés

 

Une société sans objectifs, c’est comme un bateau sans gouvernail. La performance commence par la définition d’objectifs clairs. Si vous n’en fixez pas à vos employés, ceux-ci n’auront pas de défis à relever et perdront peu à peu leur motivation jusqu’à se présenter au bureau uniquement pour toucher leur salaire. De plus, la société n’aura aucune orientation.

Les employés doivent avoir une vision de ce qu’ils veulent être à l’avenir. En tant que manager, vous devez définir avec eux des objectifs réalistes et réalisables qui les guideront dans leurs efforts pour concrétiser la vision de l’entreprise. Ne les laissez pas dans l’obscurité. Aidez-les à vous aider et à aider votre société en leur fixant des objectifs et en les assistant dans leur progression vers ces objectifs.

 

4. Ne pas communiquer

 

La plupart du temps, c’est un miracle que quelqu’un sache ce qui se passe vraiment dans la société. L’information, c’est le pouvoir. Certains managers l’utilisent et la contrôlent pour rester les personnes les plus informées et donc les plus précieuses de la société. D’autres redoutent les rencontres et évitent naturellement de communiquer avec leurs employés.

D’autres encore s’estiment tout simplement trop occupés. Ils ne font aucun effort pour informer régulièrement leurs employés, préférant se consacrer à des tâches qu’ils jugent plus importantes. La diffusion de l’information à tous les niveaux de l’entreprise, autrement dit la communication, est essentielle à la santé de l’entreprise – surtout en période de changement (c’est-à-dire à tout moment).

Les employés doivent être informés afin de pouvoir prendre les meilleures décisions rapidement et sans l’approbation de leurs supérieurs.

 

5. Ne pas apprendre

 

La plupart des managers sont habitués au succès. Ils ont d’ailleurs beaucoup appris pour parvenir à ce succès. C’est pour cette raison qu’ils ont été promus au poste de manager alors qu’ils étaient encore dans les rangs des techniciens. Et pourtant, dès qu’ils assument cette nouvelle fonction, ils attrapent une maladie redoutable – la rigidité – et veulent absolument que les choses soient faites à leur manière.

Ils cherchent le meilleur moyen d’atteindre leurs objectifs, le trouvent, et mettent au point des processus et des politiques qui institutionnalisent leur approche. Cette méthode est efficace tant que l’environnement de la société ne change pas. Mais en période d’évolution, si les managers ne changent pas de méthode – s’ils n’apprennent pas – la société en pâtit.

Cette situation est particulièrement difficile pour les managers qui ont connu le succès en travaillant d’une certaine façon. Mais, lorsque l’environnement économique change, ils doivent changer eux aussi pour s’y adapter. Ils doivent constamment apprendre, expérimenter et essayer de nouvelles méthodes, sinon ils seront menacés d’extinction – comme le Tyrannosaurus Rex de Jurassic Park !

 

6. Résister au changement

 

Si vous pensez pouvoir arrêter le  changement, vous vous faites des idées. Vous pouvez tout aussi bien vous mettre sur le passage d’un cyclone pour essayer d’en dévier la trajectoire. Bonne chance !

Vous devez admettre que le monde change, que cela vous plaise ou non. Concentrez vos efforts sur ce qui peut améliorer votre façon de travailler. Apprenez à vous adapter au changement pour l’utiliser à votre avantage au lieu de le combattre.

Au lieu de réagir aux changements après que ceux-ci surviennent, soyez proactif et anticipez-les avant qu’ils affectent votre société. Ce n’est pas en ignorant le besoin de changement que ce besoin disparaîtra. 

 

7. Ne pas consacrer de temps à vos employés

 

Pour certains employés, vous êtes une ressource. Pour d’autres, vous êtes un associé de  confiance. D’autres encore vous considèrent comme leur mentor ou leur coach. Mais ils ont tous quelque chose en commun : ils ont besoin que vous leur consacriez du temps pour les guider tout au long de leur carrière.

Le management est une affaire de personnes. Vous devez être disponible pour vos employés. Certains ont peut-être davantage besoin de votre soutien que d’autres. Il est important que vous évaluiez les besoins de chacun et que vous y répondiez de façon adéquate. Si certains de vos employés ont beaucoup d ’expérience et demandent peu de supervision de votre part, d’autres ont besoin d’une attention quasi constante, surtout s’ils doivent effectuer une tâche nouvelle.

Lorsqu’un employé a besoin de parler, montrez-vous disponible. Mettez votre travail de côté pour un moment, ignorez votre téléphone et accordez toute votre attention à votre employé. En vous concentrant ainsi, vous lui témoignez votre intérêt et vous vous donnez les moyens d’être véritablement à son écoute.

 

8. Ne pas exprimer votre reconnaissance à vos employés

 

En cette période d’évolution constante, de réduction du personnel et d’incertitude pour les salariés, il est essentiel que vous sachiez exprimer votre reconnaissance à vos employés pour le travail qu’ils accomplissent.

La plupart des managers ont mis au point un système formel de récompense, mais ils ne prennent pas le temps d’exprimer personnellement leur reconnaissance. Outre les augmentations et les primes, qui se font d’ailleurs de plus en plus rares, vous pouvez faire un geste qui demande peu de temps et ne coûte pratiquement rien.

En réalité, les récompenses les plus appréciées –  remerciements écrits et formulés personnellement – sont gratuites. Prenez toujours une minute ou deux pour exprimer votre reconnaissance – cela ne pourra qu’accroître le moral, les performances et la loyauté de vos employés.

 

9. Choisir la solution de facilité

 

Les managers se donnent pour objectif personnel de résoudre les problèmes le plus rapidement possible. Ils sont attirés par les défis (et par les bureaux du dernier étage !). Malheureusement, ce zèle les empêche de prendre le  temps de chercher des solutions durables aux problèmes de la société.

Au lieu de diagnostiquer le cancer et d’entreprendre un traitement de fond, la plupart des managers se bornent à traiter les symptômes. Bien que ce ne soit pas aussi valorisant dans un premier  temps, vous devez prendre en compte tout le système et trouver l’origine du problème au lieu d’apporter une simple parade. Une solution doit avoir un effet durable, sans quoi ce n’est pas une véritable solution.

 

10. Vous prendre trop au sérieux

 

Oui, le management est une affaire sérieuse. Si vous en doutez, demandez-vous ce qui se passerait si vous dépassiez considérablement votre budget et provoquiez un grand déficit qui mettrait votre société en faillite.

En dépit ou plutôt en raison des lourdes responsabilités qui pèsent sur vos épaules, vous devez entretenir un certain sens de l’humour et créer un environnement agréable à la fois pour vous et pour les salariés.

Invitez vos employés à manger un morceau dans votre bureau, à vous accompagner à la brasserie du coin ou à faire un barbecue chez vous. Surprenez-les en leur offrant une cravate originale à titre de récompense. Plaisantez avec eux. Soyez enjoué.

 

Le Management pour les Nuls poche Business, 3e édition

Si vous avez déjà lu des livres sur le management, vous avez certainement remarqué qu'ils se classen...

Les livres

Découvrez également